Sport-santé

Appuyé par de très nombreuses publications nationales et internationales, il existe un consensus au sein du corps médical pour reconnaître l’intérêt de l’activité physique et sportive pour la santé.

Les effets thérapeutiques de la pratique régulière d’une ou de plusieurs activités physiques et sportives sont incontestables en particulier pour lutter contre toutes les pathologies liées à la sédentarité. Parmi elle, l’obésité qui touche en particulier les populations défavorisées.
Permettre l’accès à des activités physiques à tous les publics et en particulier ceux qui en sont habituellement éloignés est justement une des premières priorités définies lors des ateliers qui ont servi à élaborer cette nouvelle charte d’orientations du sport à Nanterre.
Cela engage également des enjeux environnementaux avec la promotion de « la ville des courtes distances* » où les déplacements doux (vélo, marche à pied, transports en commun etc.) sont favorables à l’activité physique, occupent une place importante.
Pour être pleinement bénéfique, la pratique des activités physiques et sportives doit être adaptée à chaque pratiquant et encadrée par des professionnels.

À Nanterre, plusieurs organismes assurent ces missions :
• un service municipal de santé 
• un centre municipal médico sportif 
• la plateforme « sport-santé » sous la houlette de l’Office municipal d’éducation physique et du sport (OMEPS) et en lien avec les associations sportives de la ville

*La ville «des courtes distances» est une ville où les espaces naturels sont valorisés, les transports alternatifs à la voiture développés, une ville densifiée ou commerces, équipements publics, activités économiques sont au cœur.

LES ENGAGEMENTS

1 • Réfléchir à la mise en place du «sport sur ordonnance» (amendement «Fourneyron» de la loi de modernisation du système de santé) qui permet la prescription d’activités physiques et sportives par le médecin généraliste ou des médecins spécialistes. Cet engagement s’articulera entre autre en inscrivant le «sport-santé» dans le projet sportif local et dans le contrat local de santé (C.L.S.), ainsi que dans le dispositif rythmes scolaires ;

2 • Accompagner et suivre les partenaires dans leur plan financement, pour pérenniser l’action ;

3 • Maintenir les créneaux sportifs attribués en faveur du «sport-santé» en mutualisant la coopération des services municipaux, et des associations sportives locales en lien avec l’OMEPS sur «sport santé» ;

4 • Mettre en place des collaborations pérennes entre les différents acteurs du domaine médical de la commune (médecins, hôpital, services municipaux, associations etc.) autour du «sport-santé» ;

5 • Développer les réseaux de déplacements doux ;

6 • Profiter des rassemblements sportifs, mais également de grands évènements fédérateurs (Écozone, Ferme géante, fête des associations, fêtes de quartier…) pour sensibiliser sur le «sport-santé» ;

7 • Promouvoir l’insertion de la nature en ville et la réappropriation des espaces publics pour la pratique de l’activité physique, en développant des parcours libre «santé» avec si possible des équipements permettant de se changer.

TÉMOIGNAGE

MARC GUERIN
Médecin du sport Responsable centre médicosportif de Nanterre

Le sport et l’activité physique c’est 14 ans de vie supplémentaire en bonne santé : c’est une étude anglaise de 2004, validée sur le plan international, qui l’affirme, grâce à la pratique régulière des activités physiques et sportives il est possible de gagner jusqu’à 14 ans de vie supplémentaire en bonne santé. Aujourd’hui ce sont plus de 10 000 publications internationales qui le démontrent : la pratique régulière d’activités physiques et sportives (APS) est bénéfique pour la santé. Elle maintient, entretient et améliore le niveau de santé, elle lutte contre l’apparition des pathologies, elle retarde le vieillissement et la perte d’autonomie, elle combat l’apparition des complications et en diminue les effets.
Perdre du poids, affiner sa silhouette diminuer le mauvais cholestérol et augmenter le bon, contrôler sa glycémie, stabiliser sa tension artérielle diminuer le risque de cancer, augmenter sa capacité respiratoire et ses capacités cardiaques, renforcer ses muscles, atténuer les douleurs articulaires lutter contre la lombalgie chronique, voilà quelques effets démontrés de l’activité physique et sportive pour optimiser la santé.
À Nanterre, ville vraiment sportive, le sport est à l’honneur et le sport- santé est particulièrement bien servi.
Avec son centre médico sportif municipal, une plate-forme sport- santé animée par l’OMEPS, des activités passerelles sport-santé regroupant près de 40 disciplines, et soutenue par ses partenaires, l’ARS*, la CPAM 92** et la DRDJSCS*** la Ville de Nanterre s’engage pour le sport-santé et le sport sur ordonnance.

agence régional de santé
**  caisse primaire d’assurance maladie 92
***  direction régionale jeunesse et sport et cohésion sociale