Préambule

La charte d’orientations du sport concerne tous les habitants et habitantes, tous les salariés et salariées de Nanterre. En particulier tous ceux et toutes celles qui pratiquent une activité physique et sportive dans le cadre des associations, des activités proposées par la Ville de Nanterre, l’OMEPS, dans le cadre scolaire, ou enfin en pratique libre, en dehors de toute organisation ou institution. Cette charte présente les 8 grands axes de réflexions débattus tout au long de 2016, fixe de nombreuses orientations pour chacun d’eux et les moyens de leur mise en œuvre.

NOTRE DÉMARCHE

À Nanterre, la pratique sportive concerne des dizaines de milliers de licencié-es dans les clubs de la commune, et dans les villes voisines, de milliers d’enfants et adolescents des écoles primaires, collèges et lycées, de pratiquants hors structures. Sans omettre les milliers de bénévoles, parents, amis et supporters qui participent à leur manière au développement du sport en accompagnant ou soutenant ces sportifs.
Parce que le sport fait partie de la culture de tous – jeunes, moins jeunes, personnes valides, personnes handicapées, femmes, hommes, salariés, chômeurs, exclus économiques – toute cette diversité a été sollicitée pour débattre de l’avenir du sport à Nanterre. Ces ateliers ont été riches en mobilisation et en propositions.
Nous avons souhaité continuer à faire vivre et à développer, au travers de cette charte, une approche humaniste et enrichissante du monde du sport.

NOS VALEURS

Acteurs ou simples spectateurs, nous ne sommes pas naïfs, nous savons que le sport n’est pas en dehors de la société. Il peut aussi véhiculer le pire : instrumentalisations diverses, chauvinismes exacerbés, violences, tricheries, dopage, spirale financière, malversations. Soyons vigilants. Ensemble, nous ne voulons pas de ces dérives à Nanterre.
Le sport que nous voulons participe à la construction de l’identité des femmes et des hommes. Chacune et chacun doit avoir le droit, et s’en faire un devoir, de participer de façon critique, créative, citoyenne, à l’essor de la culture sportive, dimension à part entière de la culture tout court.
À qui sait respecter l’autre et s’investir, se dépasser par l’effort, persévérer avec courage et surmonter l’échec ou la déception, le sport apporte beaucoup, d’abord par sa grande diversité.

Avec ses dizaines de disciplines et ses multiples niveaux de pratiques, le sport offre à chacun-e, dans une société qui produit tant d’exclu-es, une chance de trouver une activité qui lui convienne vraiment.
Le sport offre aussi la chance d’éprouver ses limites, de se confronter à d’autre, de s’accepter, de s’épanouir… de cerner le champ du possible en respectant les règles, d’apprendre à se maîtriser face à l’encadrement, aux partenaires, à l’arbitre, aux «adversaires».
Nous avons une conception exigeante du sport. Le développement des activités physiques et sportives est facteur de liberté et de responsabilité, source de plaisir et de passion, preuve de la possibilité de mieux vivre ensemble. De ce point de vue, à Nanterre comme dans tout le pays, les bénévoles des associations, notamment sportives, jouent un rôle irremplaçable. Ils sont l’un des piliers de la citoyenneté dans notre commune.
Le sport fait partie de notre patrimoine culturel. Nous voulons le mettre davantage encore en valeur. Contribuer, par exemple, à lier sport et culture, comme loisir et comme droit, comme lieux de recherche et de création, comme moyen d’assurer le bien-être physique et psychologique.
Le sport est un vecteur de santé et de bien-être qui impose un environnement plus écologique. C’est la raison pour laquelle les sportifs et les sportives sont soucieux d’avoir des équipements qui s’inscrivent dans un urbanisme respectueux des objectifs environnementaux.
Facteur d’identification et de rayonnement de la collectivité, le sport que nous aimons est aussi un moyen d’expression et, en particulier à haut niveau, de spectacle. Notre choix n’est pas celui d’un sport pauvre contre un sport riche, c’est celui des moyens et de la qualité au service de tous, en donnant la priorité au projet et à son évaluation, bref en plaçant l’Humain au centre de la démarche.
Que l’on soit simple pratiquant-e ou champion-ne, c’est le sport pratiqué dans cet esprit hautement éducatif, tolérant, refusant le racisme et toutes les discriminations, facteur d’inclusion sociale comme d’épanouissement personnel, que nous voulons défendre et promouvoir à Nanterre.

 

 

Pour bien prendre en compte ces mutations, nous avons souhaité engager une démarche participative avec les acteurs et les actrices du sport à Nanterre.

Plus de 350 personnes ont participé aux ateliers qui ont été organisés tout au long de l’année 2016. Leur expertise héritée de leur engagement au quotidien, leur imagination et leur volonté de continuer à faire du sport un élément constitutif de l’identité de Nanterre, ont contribué à ce que cette concertation soit une grande réussite.

Nous avons ainsi pu dégager ensemble plusieurs orientations qui vont structurer notre projet sportif local pour les prochaines années, que vous aurez le loisir de découvrir dans ce livret. Afin que vos propositions se concrétisent dans l’action quotidienne de la ville et du mouvement sportif, nous avons décidé de créer un «appel à projets». Chaque saison, une thématique sera retenue dans le cadre de cet appel à projets. Les associations aux projets les plus innovants et qui permettent le développement pérenne d’une pratique sportive seront ainsi distinguées et récompensées.

Cette réflexion importante pour le sport à Nanterre n’aurait pas été possible sans cette forte implication. Nous tenons sincèrement à remercier chacune et chacun de ceux qui se sont investis dans cette riche démarche participative.

Avec un tel dynamisme, l’histoire d’amour entre Nanterre et le sport a encore de beaux jours devant elle.

La Municipalité et l’Office municipal d’éducation du sport (OMEPS*), représentant du mouvement sportif de la ville de Nanterre, ont souhaité revisiter la charte d’orientations du sport dont la dernière version datait de l’an 2000. Depuis, le paysage du sport a sensiblement évolué à Nanterre et bon nombre de ces évolutions nécessitaient d’être intégrées à notre projet sportif local.

Ces évolutions sont conséquentes et ont un impact réel sur la place du sport dans notre ville : l’éclosion du sport de haut niveau et professionnel avec notre club de basket, l’arrivée de la U Arena avec le Racing 92 et la participation de la ville de Nanterre à l’aventure olympique et paralympique de Paris 2024, le développement de nouvelles pratiques urbaines, l’accroissement des pratiques féminines et handisport et sans compter les 15000 licencié-es dans un club sportif et tous ceux et celles qui ont une activité physique et sportive en pratique libre.